J’ai fait le DIY des sous-verres en pâte Fimo

Créativité, Sous la loupe

 

Si vous vous promenez pas mal sur Pinterest, vous avez sûrement vu passer ce DIY, sous-verres en pâte Fimo, effet marbre. Pour vrai, j’étais super emballée quand j’ai lu la démarche à suivre et la liste des matériaux nécessaires, qui sont hyper simples à trouver et peu dispendieux (deux raisons parfaites pour me lancer :D).

 

Donc, lors d’une petite visite au magasin du dollar pour des pots de plantes, j’ai eu un souvenir de la pâte Fimo. Je ne me souvenais pas trop de la quantité dont j’avais besoin, alors j’ai pris trois carrés, deux gris et un bleu foncé (Il y avait pas de noir ni de blanc, alors j’ai dû improviser – ben oui, on est créatif ou on ne l’est pas haha !). J’ai acheté aussi deux feuilles de foam gris. J’avais déjà à la maison du scotch double face.

 

Je n’ai jamais utilisé de pâte Fimo. Dans ma tête, ça allait ressembler à de la plasticine : j’ai eu une petite surprise. La texture ressemble beaucoup plus à de l’argile, donc en essayant de mélanger les couleurs, ça se séparait en plusieurs morceaux. J’avoue ne pas avoir vraiment lu les explications sur le site où j’ai pris la marche à suivre. Alors mon premier sous-verre est plutôt… ordinaire hahaha !

 

Je voulais le recommencer, mais je voulais aussi être transparente avec vous autres et vous montrer les vrais résultats ! Mon raisonnement est bien simple : souvent, on voit des super projets qu’on aimerait réaliser nous-mêmes, et on se décourage après les tout débuts. LAISSEZ-vous le temps d’apprivoiser le nouveau, et je vous promets que vous ne serez pas déçus. 😀

 

Voici le lien pour les instructions de ce projet. Comme j’ai dit plus haut, je ne les ai pas vraiment suivies à la lettre, alors je vous montre un peu comment j’ai procédé avec quelques photos, pour que ça vous soit plus clair si jamais vous vous lancer. (Parce que ce DIY, tout le monde peut réussir à le faire !)

Pour vous préparer, gardez en tête que la couleur a tendance à rester un peu sur vos mains. Je me suis préparé des papiers parchemin à l’avance pour ne pas tacher quoi que ce soit. J’ai choisi de faire les sous-verres ronds, parce que c’est ce que j’avais d’assez grand comme gabarit sous la main (j’ai utilisé un très grand verre comme emporte-pièce).

 

Au départ, il faut malaxer tranquillement en gardant la pâte dans nos mains pour qu’elle prenne de la chaleur et qu’elle devienne plus malléable. Moi, j’y suis allée avec de petites quantités, assez pour faire un sous-verre à la fois.

On suggère de faire de petites boules de la grosseur d’un pois pour ajouter la deuxième couleur. Comme vous pouvez voir, mon premier essai manquait de quelque chose, je soupçonne d’y avoir été safe pour le twistage haha, on s’ajuste. 😉

 

Une fois réchauffée, la pâte est beaucoup plus facile à étirer tranquillement et on peut commencer à la twister.

Par la suite, j’ai fait une boulette avec la pâte et, en l’écrasant un petit peu, je pouvais déjà me faire une idée de ce que donneraient les filaments de la couleur contrastante, donc je façonnais un peu si c’était pas à mon goût avant de commencer à passer le rouleau à pâte.

Ici, ça m’a pris plusieurs minutes à trouver comment j’allais faire, parce que ça collait beaucoup après mon rouleau, donc j’ai décidé de faire une sandwich de papier parchemin. Ça allait vraiment mieux, mais je vous conseille tout de même de vous arrêter souvent pour décoller la galette complètement des deux papiers parchemin, sinon la pâte sera trop difficile à retirer et vous allez la briser et devoir recommencer !

Comme je disais, j’ai utilisé un verre comme emporte-pièce. Pour cette partie, vraiment aucun problème : j’ai utilisé un couteau à patates pour faire la finition. Ensuite, j’ai utilisé les retailles pour appliquer sur la couleur dominante et j’ai vu une nette différence. C’était réellement à mon goût.

 

Faites vraiment attention aux petits morceaux qui vous restent collés sur les doigts. C’est vraiment plate quand il y a un point qui s’ajoute au super beau design qu’on venait de réaliser.

Assurez-vous d’avoir une plaque à cuisson assez grande pour que vos sous-verre restent bien à plat ! J’ai suivi les indications de cuisson qui étaient sur l’emballage, donc 30 minutes à 230oF.

 

J’ai pris du papier sablé pour la finition, afin que le contour soit très doux et lisse. J’ai découpé des cercles dans le foam, que j’ai ensuite collés au dos de mes sous-verres avec du tape double face. ET C’EST TOUT !

Voilà, j’ai eu vraiment beaucoup de plaisir à faire ce mini projet, je trouve mes sous-verres beaux et totalement uniques, sincèrement je les utilise régulièrement !

 

Voici d’autres idées pour des projets avec la pâte Fimo : une amie fait plein de réalisations avec cette pâte (oui, il y a des gens avec beaucoup de patience et beaucoup de talent haha), vous pouvez voir un peu plus de ce qu’elle fait sur cette page Facebook.

article précédent
article suivant

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Lili Rose
    mai 12, 2017 at 2:26

    Trop beau ! J’adore le mélange bleu et blanc ça me donne des idées 😉 Belle journée

    • Reply
      dailypopheart
      mai 22, 2017 at 10:26

      Merci !! ^.^

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.